Stella Matutina

Le réveil ne sonne pas (bah oui c'est les vacances). Mais lorsque nous ouvrons les yeux il est déjà 11h30 et le soleil se couche déjà dans 6 heures ! La journée est bien partie pour être assez courte. Nous prenons tout de même le temps de nous préparer un petit déjeuner composé de fruits de la passion, d’œufs brouillés et de tartines.

Notre petit déjeuner Notre petit déjeuner

Comme la journée est déjà bien entamée, nous décidons de nous mettre en route pour le musée de la canne à sucre Stella Matutina.

Le musée n'est pas très loin de Saint Leu, nous y parvenons donc assez rapidement. Une fois la voiture garée nous montons la rampe d'accès pour accéder à l'entrée du musée. Devant celle-ci se trouve des cannes à sucre, des fleurs de tiaré ainsi que de grands engrenages avec un curieux panneau interdisant de monter dessus.

Panneau d'interdiction de monter sur les engrenages Panneau d'interdiction de monter sur les engrenages

Le musée se visite de haut en bas, nous y découvrons ainsi l'origine de la culture de la canne à sucre et plus généralement de la culture créole. Le procédé de fabrication y est clairement expliqué et parmi les multiples explications sur l'évolution du procédé, nous retenons la partie importante.

Après extraction du sucre, il reste la mélasse et c'est avec ça que le rhum est fabriqué

Nous voyons à tour de rôle des expositions sur les conditions de travail très dures des premiers ouvriers de la canne à sucre puis sur les ustensiles d'époque. Beaucoup de machines plus récentes sont également exposées.

Nous apprenons que l'île de la Réunion n'a été colonisée que 150 ans après sa découverte et qu'aujourd'hui 70% de ses exportations concernent la canne à sucre.

Le cycle de culture d'un pied de canne à sucre s'étale sur une année au complet. Du mois de juin au suivant. Celle-ci est alors récoltée à l'aide d'une sorte de machette puis broyée. A l'aide de différentes cuissons et de chaux servant à éliminer les imperfections du mélange, nous obtenons alors les fameux pains de sucre.

Le musée de la canne à sucre Le musée de la canne à sucre

Au détour d'une exposition, nous tombons sur une vidéo à propos de la langue créole et c'est avec surprise que nous découvrons une des fameuses phrases du capitaine Haddock revisitée.

Mil miliar d'mil milion d'krapo d'mer !

La fin de la visite se termine par une petite séance de 12 minutes dans un cinéma 4D. Entendez par là, une image en 3D et des sièges qui bougent synchronisés sur l'action en cours. Même si le dessin animé projeté était destiné aux enfants, avoir un énorme moustique en 3D qui soudainement vous fonce dessus, la première fois ça surprend !

Pointe au sel

La visite étant terminée, nous nous mettons en route vers notre seconde escale de la journée Pointe au sel.

Située quasiment au même endroit, nous souhaitons y visiter le musée du sel. Cependant celui-ci de part sa gratuité n'est pas vraiment entretenu et la plupart des animations exposées ne fonctionnent plus. La visite tourne court, nous marchons le long des cotonniers et nous partons donc en direction des fameux souffleurs. Ce sont des cavités rocheuses situées au bord de l'eau. L'eau va s'introduire à l'intérieur suite aux mouvements des vagues, puis sera éjectée violemment à plusieurs mètres de hauteur tel un geyser lors du reflux des courants.

Les souffleurs Les souffleurs

Sous l'effet du soleil couchant nous arrivons même à obtenir de jolis arcs-en-ciel, offrant ainsi des photos assez surréalistes.

Arc-en-ciel Arc-en-ciel

Le temps de finaliser nos dernières vidéos et photos et nous voilà sur le chemin de retour plein de sel (en raison des éjections d'eau par les souffleurs). La nuit commence déjà à tomber.

De retour dans notre appartement, il est maintenant temps de faire le tri parmi toutes les vidéos et photos et se mettre à écrire la suite de nos aventures. Et pour ne pas rompre la tradition, voici une petite vidéo de cette journée.



Si notre récit vous a plu n'hésitez pas à le partager !

Et si l'envie vous prend, laissez nous un petit commentaire, cela nous fait toujours plaisir !

Le Trou de fer >
< L'île de la Réunion