Décollage imminent

Ça y est le grand jour est enfin arrivé. Aujourd'hui nous partons sur l'île de la Réunion. Ce n'est pas très loin de la métropole, rien que 9000 km à parcourir. Nous avons peu patienté à l'aéroport grâce à l'enregistrement en ligne réalisé le matin même. Le temps d'attendre pour le passage de la douane et de la sécurité et nous voilà en zone duty free. Nous avons bien deux bonnes heures à tuer avant le décollage de notre avion. Le temps de visiter quelques magasins et de boire un cappuccino et nous embarquons.

Malheureusement pour nous, l'embarquement commence à l'heure où l'avion était supposé décoller ! Nous sommes un peu inquiets pour notre voiture de location de peur qu'ils ne nous attendent pas et donnent notre voiture à quelqu'un d'autre. Mais bon, ils doivent avoir l'habitude.

Malgré notre place en classe économique, l'avion semble très bien entretenu et les sièges confortables. Chaque siège possède son propre écran tactile proposant ainsi des films, séries, concerts, reportages etc... que chacun peut regarder à sa convenance. Le repas du soir nous est servi rapidement une fois l'avion à son altitude de croisière. Chacun prend un coca pour faciliter la digestion (bah oui les repas en avion ne sont pas souvent faciles) et une mini bouteille de vin pour accompagner le camembert et aider à dormir (11 heures de vol c'est long !).

Bouteilles de vin dans l'avion Bouteilles de vin dans l'avion

Finalement le plan de dormir s'envole assez rapidement, trop tentés par tous les films proposés. Ce n'est que 4 films plus tard et un bout du vol entamé que nous essayons de dormir en vain. Après de multiples tentatives pour trouver le sommeil, le petit-déjeuner est finalement servi. Petits pains, jus d'orange et café pour se réveiller (ironie quand tu nous tiens).

Le commandant de bord annonce que notre descente a commencé cependant c'est toujours l'océan à perte de vue à travers les hublots. Puis sans crier garde, une île digne de Jurassic Park apparaît. L'avion est de plus en bas et nous commençons à avoir l'impression qu'il va bientôt toucher l'eau, pas très rassurant. Très vite la piste se fait sentir et l'avion s'immobilise rapidement.

Voilà nous sommes à l'autre bout de la planète dans un autre hémisphère !

Direction Saint Leu

A peine descendu de l'appareil, le climat humide se fait sentir. Comme si vous restiez en permanence dans une serre. Le temps de récupérer nos bagages et nous arrivons à l'agence de location pour la voiture. Seulement quelques minutes de retard, notre heure de marge entre l'atterrissage et le rendez-vous nous a été bénéfique. Nous signons les papiers, et nous nous rendons à la voiture pour vérifier que les rayures indiquées sur l'état des lieux correspondent. Celui-ci indique trois rayures à l'arrière du véhicule, raté ! C'était sans compter les très nombreuses autres tout autour de la voiture. Le coffre est chargé, il est temps de partir pour notre première location d'appartement à Saint Leu.

La paysage de part et d'autre de la route est digne d'un film. D'un coté l'océan à perte de vue et de l'autre d'immenses falaises vertigineuses. Nous suivons le GPS attentivement mais une seule route contourne l'île donc pour l'instant ce n'est pas trop compliqué.

Après 45 minutes de route, nous arrivons à l'adresse donnée par le propriétaire. Mais après bien 20 minutes de recherche de la bonne résidence nous nous décidons à l'appeler. Celui-ci nous retrouve vite et nous rassure, il savait que nous aurions du retard (en effet il disposait de notre numéro de vol). Nous emmenons la voiture dans le parking de la résidence (qui se trouvait à 20 mètres...) et nous montons dans l'appartement. Fidèle aux photos celui-ci nous plaît dès notre entrée ! Le temps de signer les papiers et nous voilà avec nos clés prêts à entamer notre séjour.

Nous tombons de fatigue après ce long périple, mais décidons d'aller faire quelques courses pour manger notre repas de midi (nous avons l'impression qu'il est 17 heures passées).

Le marché de Saint Leu n'a lieu que le samedi matin. Nous sautons donc sur l'occasion pour nous y rendre. Situé en bord de mer, nous y achetons plein de fruits et légumes tels qu'un petit ananas, des bananes, des fruits de la passion, des avocats, des citrons verts, des tomates et des bibasses. La plupart ne ressemblent pas à ceux que nous avons l'habitude d'acheter. Nous achetons également une baguette de pain au curry histoire de goûter. En repartant du marché nous tombons sur un vendeur de coco à boire. Il nous la découpe à la machette, nous ajoute une paille et c'est prêt nous pouvons déguster ! Sublimement bon et rafraîchissant. Nous filons alors rapidement à la pharmacie et au supermarché avant de rentrer.

Les courses faites et notre spray anti-moustiques spécial tropiques acheté nous lançons le barbecue électrique disponible sur la terrasse de l'appartement pour y faire cuire nos chipolatas et merguez. Le propriétaire nous a offert en guise de cadeau de bienvenue un punch préparé avec du rhum et de la vanille locale (nous pouvons voir les gousses encore dedans), il accompagnera parfaitement notre repas.

Le repas fini et le guide du routard bien entamé nous partons pour une petite sieste complètement épuisés. C'est à notre réveil bien plus tard que prévu que nous nous rappelons un détail important.

Nous sommes en hiver et à 17h30 le soleil se couche déjà

C'est donc dans un une nuit noire que nous nous réveillons. Le temps de manger un peu pour se réveiller, nous regardons les vidéos que nous avons faites depuis notre arrivée. La fin d'après midi passe et nous nous décidons à sortir pour découvrir l'activité nocturne de Saint Leu. Malheureusement pour nous elle semble plutôt inexistante. Les gens vivent au rythme des levers et couchers de soleil. Ils se lèvent très tôt et se couche tôt. Toujours un peu déphasés, nous rentrons nous coucher.

Pour résumer tout ça, quoi de mieux qu'une vidéo ?



Si notre récit vous a plu n'hésitez pas à le partager !

Et si l'envie vous prend, laissez nous un petit commentaire, cela nous fait toujours plaisir !

Pointe au sel >