Nous attendons ce matin notre taxi Uber, le meilleur moyen de locomotion que nous ayons trouvé pour nous déplacer dans Bangkok même, nous évitant ainsi de devoir continuellement marchander les tarifs (et d'avoir cette drôle d'impression de s'être tout le temps "fait avoir").

Nous arrivons dans le quartier de Siam Square, pour visiter la Maison de Jim Thompson.

L'entrée principale nous mène vers un magnifique jardin exotique, explorable via un petit chemin de pierres. La maison thaï traditionnelle est amenagée avec les objets de collection de Jim Thompson.

Inside the Jim Thompson house À l'intérieur de la maison

Ce personnage est un ancien agent de l'OSS (ex-CIA) qui fût séduit par la Thailande découverte au détour d'une de ses missions.
Il relança l'industrie de la soie via la Thaï Silk Company. La maison est située au bord d'un khlong, utile autrefois pour le commerce.

Dans la cour, nous pouvons assister au processus de fabrication de la soie, via le chauffage des cocons de vers à soie, ainsi qu'à la technique du tissage.

Silk Fabrication de la soie

La visite est relaxante, nous en oublierions presque les gigantesques bâtiments avoisinants. Les pièces sont toutes décorées de fleurs fraiches qui embaument l'habitation d'une senteur d'été.

Nous quittons cette petite bulle de tranquilité et de douceur, en rejoignant à pied les mythiques Malls : énormes centres commerciaux qui accueillent quelques 100 000 visiteurs par jour. Nous nous rendons au MBK, avec ses 7 étages et ses innombrables stands en tout genre et nous nous sentons assez vite perdus. Les produits authentiques cotoient sans gène les contrefacons. La boutique Sephora doit faire face à la copie d'une de ses plus célèbres palettes : Naked vendu 2,5 euros contre 40 euros pour l'originale en France.

C'est un sacré bazar où tout le monde peut y trouver son compte. Et nous aussi ! Nous décidons de faire une petite pause sur les plats à base de riz, et dévorons un classique Burger King. Plaisir gras !
Nous enchainons avec le Silom et le Siam et trouvons enfin les boutiques beauté tant cherchées cet après-midi. Petit craquage sur les marques Too cool for school et Etude House. Nous remarquons également que les tarifs de vente sur la téléphonie et le numérique ne sont pas si bon marché et sont finalement assez proches de ce que nous pouvons trouver en France.

Nos courses terminées, nous partons prendre le Skytrain pour la dernière destination de la journée et pas des moindres : l'Octave bar au 49e étage de l'hotel Marriott de Sukhumvit.

Nous nous installons sur le rooftop et profitons d'une vue à 360° de Bangkok en cette fin d'après-midi. Nous sirotons un Mojito thaï (le rhum est différent) et un cocktail au tamarin, accompagnés de cacahuètes chaudes au piment tout en regardant lentement le soleil descendre à l'horizon. Nous observons la ville changer de couleurs, pour finalement la quitter totalement illuminée.

Bangkok by night Bangkok de nuit

Le pantoum du jour :

Je suis parti à la découverte d'un havre de paix. Je suis dans un jardin exotique à la végétation luxuriante.
Je vois une maison traditionnelle thaï isolée de la vie agitée et bruyante de la ville.
On entend le bruit de l'eau qui clapote dans le Khlong.
Je suis dans un jardin exotique à la végétation luxuriante.
Je sens mon coeur battre plus calmement et mes sens s'aiguisent soudainement.
On entend le bruit de l'eau qui clapote dans le Khlong.
Le rythme lent des vagues impose le silence et l'écoute.
Je sens mon coeur battre plus calmement et mes sens s'aiguisent soudainement.
Je ressens un profond bien-être, le temps semble suspendu.
Le rythme lent des vagues impose le silence et l'écoute.
On pourrait penser que de bons esprits habitent ces lieux et voudraient nous faire passer un message.
Je ressens un profond bien-être, le temps semble suspendu.
Je me sens sereine, bien dans mon coeur et dans ma tête, en apesanteur.
On pourrait penser que de bons esprits habitent ces lieux et voudraient nous faire passer un message.
Je reste ébahie par tant de beauté, de raffinement.
Je me sens sereine, bien dans mon coeur et dans ma tête, en apesanteur.
Je vois une maison traditionnelle thaï isolée de la vie agitée et bruyante de la ville.
Je reste ébahie par tant de beauté, de raffinement.
Je suis parti à la découverte d'un havre de paix



Si notre récit vous a plu n'hésitez pas à le partager !

Et si l'envie vous prend, laissez nous un petit commentaire, cela nous fait toujours plaisir !

Chinatown >
< Ayuthaya