Nous retrouvons ce matin notre chauffeur de touk-touk qui nous prend en charge pour les prochaines 45 minutes, en circulant a travers les villages et les routes cabossées.
Puis nous nous arrêtons en cours de route, il nous annonce alors qu'il s'arrête ici, et que maintenant la relève est prise par deux motards qui vont nous faire traverser la frontière terrestre.

Nos deux chauffeurs semblent rodés. Nous roulons pendant une dizaine de minutes et arrivons enfin au poste frontière cambodgien.

Nous descendons des motos et nous présentons tous les deux au guichet. Les officiers nous font attendre, ils prennent les passeports de tous les entrants, puis au bout d'un moment un de nos chauffeurs nous rejoint, discute avec un des agents puis nous passons enfin, les gardes s'excuseront même de l'attente !

Nous traversons la zone internationale en moto, bien plus rapide et pratique que de marcher ces 800 mètres chargés de tous sacs.

Voici le guichet vietnamien. L'agencement des lieux ne nous donne pas d'autre choix que de passer par le guichet effectuant une visite médicale express. Nous sommes refusés catégoriquement sans passer par là. Nous avons donc le droit au coup du thermomètre, à notre absence de fièvre, et à nos 1 dollars chacun de frais officieux.

Une fois cela effectué, notre chauffeur nous propose de tenter par lui-meme la remise de nos passeports, pour obtenir le fameux tampon d'entrée. C'est uniquement possible car nous avons deja en notre possession les Visas. Local ou touriste, pas de traitement de faveur... nous attendrons 1 heure. La chaleur est étouffante, les gardes sont nombreux et personne ne comprend cette attente injustifiée.

Nous voila enfin au Vietnam !

Nos chauffeurs nous arrêtent d'abord a Hà Tiên, afin de retirer des Dongs, puis nous emmènent au port. Nous devrons patienter plusieurs heures car les navettes sont peu nombreuses pour l'île, à peu près trois par jour. Nous remercions chaleureusement nos moto-taxis qui nous ont bien aidé. Cela nous aura coûté en tout $26 :

  • $12 pour le touk-touk
  • $5 x2 pour les motos et un pourboire de $1 par chauffeur
  • $1 x2 pour la fameuse visite médicale

Nous embarquons a bord de la compagnie Superdong et avons 1 heure et 30 minute de traversée. A l'arrivée, nous sommes abordés de façon assez brutale par les différents chauffeurs de taxis et loueurs de guesthouse. Il est difficile de se frayer un chemin et notre chauffeur envoyé normalement par l'hôtel semble absent...

Nous attendrons 45 minutes puis finirons par apprendre qu'il est bien venu, ne nous a pas trouvé et est donc rentré. Nous prenons finalement un autre taxi (qui ressemble plus à un taxi clandestin qu'un vrai taxi) et nous finissons par arriver a Cassia Cottage, un peu usés.

Heureusement le site est somptueux, et notre chambre d'autant plus. Le propriétaire des lieux est aussi exportateur d'épices, et effectivement nous pouvons sentir la cannelle à des mètres à la ronde. Il y a même un accès à de l'eau potable au robinet dans les chambres, un enorme luxe ! Se laver les dents sans devoir utiliser notre gourde LifeStraw est vrai plaisir.

Nous découvrons la magnifique vue depuis le balcon sur l'ocean, et profitons du coucher de soleil rouge flamboyant.

Sunset Couché de soleil

Le décor est vraiment paradisiaque, avec la piscine à debordement donnant sur la plage de sable fin. Le long trajet en valait vraiment la peine, et on oublie les petits pépins de cette longue journée. Après nos deux mois de vadrouilles assez intensifs et nos hébergements de tous types, cette petite pause va nous faire du bien.

Ce matin, nous tombons en admiration devant le buffet du petit déjeuner :

  • Des croissants simples et des pains au chocolat frais
  • Des yaourts natures et diverses confitures faites maison
  • Des pancakes à la cannelle
  • Des plateaux de fruits
  • Des jus de fruits frais

Et plein d'autres choses...

Notre pause serait une bonne occasion de commencer notre remise en forme afin d'être au top pour reprendre la course à pied en rentrant. Nous nous mettons donc à la recherche d une salle de sport. Par chance, il y a une salle tout a fait correcte à 5 minutes a pied du cottage ! Nous y passons une a deux heures chaque matin, en alternant avec des footings au bord de l'océan. La salle est souvent la meilleure option ici, bien que nous ne soyons pas très fan de la course sur tapis, il fait rapidement tellement chaud qu'il devient dur de se dépenser en plein air à moins de se lever à 5 heures chaque matin.

Beach Vue sur l'océan

Il y a un coffre fort au cottage, nous pouvons donc y laisser l'ordinateur et tous les objets de valeurs lourds, qui nous ont empêchés jusque là de pouvoir courir librement. C'est la première fois en deux mois que nous pouvons sortir sans nos gros sacs à dos bien lourd. Nous nous sentons légers !

L'île propose plusieurs découvertes intéressantes comme les fabriques à nuoc mam (sauce à base de poisson), les centres de perles de culture, les plages paradisiaques, les multiples cascades.

Nous passons quatre jours ici, à vivre une easy life sans surveiller l'heure, au calme, tout en rythmant notre journee avec le sport. A l'happy hours, le bar de l'hôtel offre un cocktail à chacun, c'est la récompense de la fin d apres midi après une matinée sportive bien que peu recommandé :).

Le restaurant du cottage est une excellente table de l'île : Spice House.

Toutes les bonnes choses ont une fin et le temps a filé comme l'éclair. Nous avons notre vol aujourd'hui, le 6 septembre, pour Hô Chi Minh (Saigon).



Si notre récit vous a plu n'hésitez pas à le partager !

Et si l'envie vous prend, laissez nous un petit commentaire, cela nous fait toujours plaisir !

Ho-Chi-Minh-Ville >
< Virée à Kampot et Kep